Tout sur la décontamination par aérosol

Que ce soit à titre préventif ou dans un but curatif, la décontamination est nécessaire pour entretenir la propreté d’un local. La décontamination par aérosol est une des méthodes les plus utilisées. Qu’en est-il sur cette technique ? Les détails.

décontamination-aerosol

Définition

La décontamination par aérosol est un procédé qui a pour objectif d’assainir une surface contaminée en éliminant uniquement les micro-organismes nocifs présents dans l’air, déposés ou incrustés sur différentes surfaces solides. Cette action biocide est différente de la stérilisation qui, elle, consiste à détruire toutes formes de vies dans l’air ou sur une surface. La décontamination par aérosol se fait par pulvérisation d’agents désinfectants, et ce, hors présence humaine. Ce procédé se fait généralement dans un environnement dans lequel il est important de maîtriser la contamination telle que les laboratoires, les salles blanches et bien d’autres encore.

Objectifs

La décontamination par voie aérienne peut être faite dans un but préventif. Ce procédé peut en effet s’avérer nécessaire pour éviter la prolifération d’agents contaminants sur différentes surfaces. Il doit être effectué après un lavage à la main pour éviter la formation de germes. Curatif, il permet d’assainir une surface déjà contaminée. La décontamination peut être une routine dans certains cas comme celui d’une salle d’opération, etc.

Méthodes

La décontamination par nébulisation étant une action quelque peu complexe, il est important de suivre certaines règles dans sa réalisation. Le procédé se fait grâce à un générateur thermique d’aérosols qui fonctionne à l’essence. C’est celui-ci qui va diffuser les détergents actifs sous forme de fine brume sur les différentes surfaces à décontaminer. Rappelons que l’opération se fait hors présence humaine. Il existe un choix de différentes substances et agents actifs pour la décontamination.

France Hygiène Ventilation

Pulvérisation de gels chimiques

Cette matière est généralement utilisée sur les surfaces métalliques. Elle offre de nombreux avantages dont notamment la facilité de la mise en œuvre. Avec cette méthode, le réactif reste suffisamment longtemps en contact avec les surfaces à assainir pour une efficacité optimale. De plus, elle nécessite une assez faible quantité de réactifs et d’effluents, ce qui la rend moins agressive pour la santé. Revers de la médaille, la préparation est quelque peu délicate, d’où l’importance d’avoir les compétences nécessaires pour cela. Le risque chimique reste également élevé et les produits sont hautement corrosifs.

Pulvérisation de gels secs

La pulvérisation de gels secs a l’avantage de ne générer aucun effluent liquide. La durée d’application est également assez longue et le contact avec les surfaces est optimal pour un résultat impeccable. Toutefois, le risque de corrosion des objets environnants reste élevé avec sa forte concentration en actifs désinfectants. Pour cette raison, il est plus agressif pour l’organisme. De plus, le nettoyage reste problématique puisqu’il nécessite énormément de rinçage et de frottement. Il est également impératif de neutraliser les déchets solides.

Pulvérisation de mousse

La pulvérisation de mousse est généralement utilisée sur toutes sortes de grandes surfaces. Elle offre de nombreux avantages dont le temps d’intervention réduit par rapport aux autres types de pulvérisation. Tout le procédé peut d’ailleurs être réalisé à distance. Les actifs désinfectants entrent bien en contact avec la surface à assainir pour un meilleur résultat. Il nécessite également 10 fois moins de produits que le gel chimique ou sec. Toutefois, le traitement des effluents reste complexe.

Les étapes d’une décontamination par aérosol

Le procédé commence par la préparation de l’environnement qui consiste à recouvrir toutes les surfaces susceptibles de se dégrader (portes, fenêtres, tiroirs, etc.). C’est durant la deuxième étape que le matériel est mis en place et que le local est étanchéifié pour éviter une fuite des actifs hors de la zone concernée. Le désinfectant est ensuite diffusé et rincé à la fin du temps de pose. La zone doit être aérée pour que l’air puisse se renouveler et pour évacuer les actifs désinfectants.

Coût

Les coûts d’une décontamination par pulvérisation varient en fonction de nombreux paramètres. Il est possible de le faire soi-même ou faire appel à une entreprise spécialisée.

Le faire soi-même

Pour effectuer la décontamination, il est impératif d’avoir un générateur d’aérosol. Fonctionnant à l’essence, il peut projeter le produit à plus de 30 m. Les prix de l’appareil vont de 2 000 euros et peuvent aller jusqu’à 6 000 euros en fonction de la portabilité (au dos ou à la main), de la capacité de pulvérisation, du temps de préchauffage, de la robustesse, de la marque et de la fiabilité. Pour ce qui est du produit désinfectant, les prix tournent autour des 50 euros.

Faire appel à un professionnel

Faire appel à une entreprise spécialisée est généralement plus cher que de le faire soi-même. Les professionnels prennent en compte plusieurs éléments pour fixer leurs prix dont notamment la surface à décontaminer, l’environnement, la difficulté du procédé, la situation géographique de l’endroit à décontaminer et la renommée de l’entreprise. Pour choisir, il est préférable de comparer les offres et demander un devis sur mesure. l’entreprise France Hygiène ventilation propose des offres spécifiques pour les entreprises https://francehygieneventilation.fr/entretien-vmc-collectivites/

tout-sur-la-decontamination-par-aerosol